Français Contact Plan du site Aide Qui sommes-nous ? www.jeuxmag.net

BETCLIC.fr

Bonus de 500€ > Voir plus

BETCLIC.fr

Bonus de 30€ > Voir plus

BETCLIC.fr

Bonus de 20€ > Voir plus
> Voir tous les bonus

WINAMAX

Winamax est un site de poker en ligne très sérieux. On retrouve entre autre Patrick Bruel, le chanteur français dans les publicités réalisés par la plateforme...

> Voir plus
> Voir tous sites

Le jeu loose-agressif en short-handed.

On appelle short-handed une table dont le nombre maximum de joueur est de 6. Les stratégies à utilisés sur ce type...

> Voir plus

Poker : les principes de base.

Le poker est un jeu d’argent, il y a donc des risques, si vous ne souhaitez pas vous retrouver ruiner...

> Voir plus

Le black jack.

Le black jack est surement d’un des jeux de carte les plus populaire dans le monde, apparu sous sa première forme en France au 16ème siècle, le jeu s’appelai alors de 21.

> Voir plus

Le comptage de carte au black jack.

Tout le monde a entendu parler, au moins une fois dans sa vie du comptage de carte au black jack, surement la technique de « triche » la plus répandu.

> Voir plus

Les combinaisons au poker

Pour jouer au poker, plusieurs combinaisons sont à connaître.

Lisez cette article pour en apprendre plus.

> Voir plus
> Voir tous les articles

Zynga renonce son projet de jeux en ligne

Les résultats ne sont pas fameux pour le célèbre éditeur des jeux sociaux FarmVille et Mafia Wars sur Facebook. Son bilan financier est encore désastreux pour ce second trimestre. Après la publication d’un communiqué de presse en fin de juillet, un des dirigeants David Ko a confirmé leur déception : « Nos résultats sont proprement inacceptables. Nous en sommes conscients ».

Une chute du CA et des abonnés

A présent, la société a fait une perte nette de 16 millions de dollars. Son chiffre d’affaire est en baisse de 31%. De même, 40% de ses utilisateurs mobiles ont abandonné. Zynga a perdu 70% de sa valeur depuis son introduction en décembre, passant de 10 dollars à 3,50.

En outre, l’éditeur est bouleversé d’embûches juridiques sans fin, car les jeux d’argent aux Etats-Unis sont régulés et restent encore illégaux dans certains Etats. Toutes ces contraintes poussent Zynga à s’orienter des casinos de Las Vegas, capitale nord-américaine du jeu d’argent. Toutefois, il compte poursuivre quelques tests de « produits de jeux d’argent » sur le marché britannique en partenariat avec Bwin.party.

« Nous avons déçu nos investisseurs »

Quelques semaines après avoir annoncé son plan de licenciement, Zynga a recruté un nouveau patron. Il s’agit de Don Mattrick, le boss de la branche Divertissement de Microsoft. C’est le fondateur et président de Zynga lui-même, Mark Pincus, qui a pris ses propres engagements de changer de patron à la tête de sa start-up. Don Mattrick a pour mission de remettre la société en marche.

Dans son dernier communiqué, le nouveau PDG a fait connaitre : « Nous ne sommes clairement pas où nous devrions être. Nous avons déçu nos investisseurs. Et plus important peut-être, nous n’avons pas su répondre aux attentes de nos joueurs » a-t-il dit, tout en restant optimiste que Zynga aurait les moyens de revenir dans la course.

La situation actuelle de la start-up inquiète les investisseurs malgré la stratégie de restructuration mise en place. Pour l’instant, plusieurs studios de la société sont fermés et plus de 600 collaborateurs licenciés.

En somme, le projet de Zynga sur les jeux d’argent réel semble peu prometteur. La société est coincée par la complexité de la législation aux Etats-Unis. Ses perspectives sont loin d’être

convaincantes. Pour dire, les jeux d’argent aux Etats-Unis peuvent générer beaucoup d’argent mais restent une jungle de régulations, car ils varient d’un Etat fédéral à un autre. Verra-t-on si Zynga trouvera son succès au Royaume-Uni ?